Journal de bord du 30 novembre 2021

L’annonce vidéo de la candidature de Zemmour marque sa victoire aux primaires de l’asile “néo-patriote” comme disent les policiers.

On peut saluer son culot stérilisateur consistant à vider la notion politique de dépossession (cf 4.2 La dépossession du peuple blanc), en lui extirpant sa nature de réaction punitive bourgeoise contre le peuple qui s’émancipe, peuple dont les bourgeois se sentent dépossédés, pour n’en faire plus qu’un mot comme un autre. Les manœuvres délibérées de dépossession du peuple deviennent dans le discours de ce candidat un vague sentiment du peuple “qui ne se sent plus chez lui” pour servir un étonnant discours de dépolitisation de l’entassement ethnique autant qu’une désarmante politisation de la mélancolie, s’effondrant peu à peu en un requiem du conservatisme.

On se trouve finalement toujours à quelques pas de l’habituelle rengaine de comptoir : “y’en a marre, c’était mieux avant, il y a un changement de population qui se déroule sous nos yeux on ne sait pas pourquoi, c’est la décadence et parce que les professeurs ne donnent plus de fessées déculottées aux élèves en plein cours, rien ne va plus ma p’tite dame“, soit ce qui se dit chez les conservateurs anti-immigration de Twitter et de Facebook depuis plus de 10 ans, et dans les espaces de commentaires de la presse en ligne depuis au moins 20 autres années avant.

Les faf ont enfin trouvé un nouveau Mégret pour cristalliser leurs attentes et les représenter sur la scène politique. Les orphelins et migrants politiques ont enfin leur grande union nationale des ça-suffistes, ils vont pouvoir militer pour un mouvement qui leur correspond et en finir avec la clochardise communautaire ronge-frein qui les faisait s’échouer par dépit sur les rivages du libéralisme et se scandaliser ensuite qu’on n’ait rien en commun. Ils vont tous pouvoir se presser chez Zemmour pour tenter de faire monter leurs lubies d’asile et d’influencer ce qu’ils peuvent, nous libérant par là même de leurs attentes visqueuses.

Quiconque se satisfait de cette salade de constats est de sensibilité dominante conservatrice anti-libérale, occidentophobe et souverainiste. L’occidentalisme est un libéralisme intégral anti-conservateur. Il n’y a plus de confusion possible, et c’est avec plaisir que je le réaffirme. Pour tous ceux qui attendent autre-chose qu’un énième fiasco électoral conservateur fondé sur la critique des libertés, du progrès et de l’hédonisme, rendez-vous le mois prochain.

Éric Zemmour commence sa vidéo en parlant de dépossession et la finit en invitant les étrangers à s’approprier notre histoire. Pour moi, la messe est dite.

  1. Saluons le professionnalisme de l'équipe de montage vidéo, au passage :upside_down_face: Génération Z doit découvrir le principe de la propriété privée intellectuelle et du droit à l'image.

    Ce sera peut-être pour ces jeunes gens l'occasion de découvrir la droite, le libéralisme et le concept même de propriété privée.

  2. Toujours direct et juste dans l'analyse.
    J'ai hâte de voir le gros flop de Zemmour, je vois sa tête sur des poteau de feux rouges au dessus des autocollants du pdf ou des ""antifas"", son destin est déjà écrit en somme !

Poursuivre sur forum.albanova.org