La fin des handicaps artificiels imposés aux femmes marque le retour des vrais hommes

Les hommes qui veulent que les femmes soient soumises le souhaitent parce que c’est leur seul moyen d’envisager d’en avoir une.

En effet, l’égalité homme femme met fin à la soumission forcée de la femme, mais ne s’oppose en rien à la symbiose d’un couple. Mais elle exige pour ça d’être un homme avec des qualités d’homme, capable de dominer naturellement et avec bienveillance sans mendier au père noël une femme faible et soumise à n’importe qui. Elle exige d’être un homme de qualité plutôt qu’une loque islamique assistée, comptant sur l’Etat et la loi religieuse pour lui donner un ascendant artificiel sur sa femme.

Là où les hommes dominent par la force de leur cœur et leur tempérament d’acier, les homoncules et les lavettes réclament des systèmes androcratiques où les femmes sont artificiellement tenues dans l’infériorité face aux hommes.

Est-ce qu’un père a besoin que le système lui permette de battre ses enfants pour être un vrai père ? Non. Est-ce qu’il y a besoin de tabasser ses enfants pour les éduquer ? Non. Alors à partir de là, les vrais hommes n’ont besoin d’aucune loi ni de terroriser à coup de trique leur épouse pour avoir leur place dans un foyer.

L’égalité absolue entre les sexes permet justement aux vrais hommes de reprendre leur rôle dans la société, là où les sous-hommes s’éteindront en rageant qu’on ne leur permette pas artificiellement d’avoir l’ascendant sur une femme. La vie est en train de supprimer les erreurs que le totalitarisme sexuel et les rapports sémitiques aux femmes ont créé de façon passagère. La fin des différences artificielles forcées par la loi entre l’homme et la femme permettent de renouer avec la nature humaine et les réelles aspirations des sexes. La liberté révèle l’homme.

C’est dans la nature de la femme de rechercher un homme fiable, fort moralement et protecteur. Admirable d’un point de vue féminin. C’est dans la nature de l’homme de rechercher une femme fiable, forte moralement et capable d’un précieux soutien. Admirable d’un point de vue masculin.

Les réductionnistes sexuels qui veulent attribuer des rôles très marqués aux hommes et aux femmes : ces conservateurs qui veulent forcer des éducations très différenciées sexuellement, avouent malgré eux qu’ils croient qu’il n’y a pas de différences sexuelles naturelles. Il n’y a rien de moins essentialiste qu’un réductionniste sexuel.

L’avenir ne retiendra que ceux qui ont perpétué leur lignée avec une femme qui leur correspond, le temps effacera les plaintes et les regrets. La nature corrige ses erreurs.

La fin des handicaps artificiels imposés aux femmes marque le retour des vrais hommes.